S'abandonner



Le temps est venu de prendre une pause.


Étrange à dire lorsque le monde entier est en pause, pressé d'en finir et impatient d'en sortir.


Je parle d'une pause du numérique, du web et des réseaux sociaux.


La vie m'a fait une immense clé de bras il y a un peu plus de 4 ans, une clé de bras qui a fait en sorte de me faire réaliser que le confinement, je le vis depuis plusieurs années. D'abord confinée dans le petit moi, cette clé de bras a tout fait éclater. Elle m'a confinée à la maison mais elle m'a libérée de ce moi. Pendant ces années de profonde transformation, j'ai observé la vie au travers ces fenêtres qu'étaient mon ordinateur et mon portable. J'ai regardé le monde à défaut de ne plus pouvoir le côtoyer de près au quotidien comme avant. Après un certain temps, un élan à exprimer ce que je vivais a pris place et j'ai tenté, tant bien que mal, de partager ce vécu étrange et mystique que je définissais être le mien à l'époque. De toutes sortes de façons, j'ai livré des bribes de cette expérience qui prenait place dans tout mon être et me déconstruisait pièce par pièce. Le tempérament artistique qui couvait avait besoin de s'exprimer et d'être vue. L'ancienne juriste avait besoin d'expliquer ce qu'elle comprenait de l'expérience qu'elle vivait. Mais l'expérience est terminée et la vie se vit.


Bref, des choses devaient être dites, exprimées ou écrites et elles l'ont été. Et lorsque la quête a été terminée, que tout est devenu clair et que les choses se sont finalement intégrées, la lucidité a fait en sorte que j'ai vu ce que je nourrissais. Quelque chose que cette pandémie ne fait qu'exacerber. Quelque chose qui sera bénéfique à long terme pour ce monde, parce que ce monde ira au bout de ce quelque chose un jour ou l'autre. C'est inéluctable. Mais c'est quelque chose auquel je ne sens plus le besoin de participer. Ce quelque chose est difficile à nommer, et on peut lui donner plusieurs noms. Certains l'appelleront la polarisation des opinions, d'autres la dualité et certains nommeront tout ceci comme de l'antagonisme. Peu importe le nom qu'on donne à ce quelque chose, c'est une idéologie, un système qui nourrit la séparation et la division. Une idéologie et un système qui en maintient un autre. Un système économique qui viendra à bout de l'humain, à moins que l'humain ne vienne à bout de celui-ci et se réinvente une fois de plus. Tout est possible de ce côté et j'aime à croire que l'humain se transformera pour transformer ce monde. C'est la seule façon d'y parvenir.


On ne peut s'en sortir, ce monde est un monde de dualité et celle-ci, fait aussi partie de l'unité. Alors, il n'y a rien à reprocher à tout ceci. Il n'y a pas de jugement à avoir quant à cette façon de fonctionner qu'a la société dans laquelle nous vivons. Et si j'avais encore une volonté, un désir, un élan à être quelqu'un dans ce monde, si j'avais un rêve ou me sentais investie d'une mission en regard de ce processus que j'ai traversé, je sauterais dans la mêlée et participerais joyeusement à tout ceci. Mais tout ceci me quitte. J'ai été longtemps dans le désir ou la volonté d'être quelqu'un dans ce monde, alors je ne juge pas de ceux qui travaillent et mettent les efforts pour s'y tailler une place. C'est ainsi que les choses fonctionnent et c'est parfait. Il n'y a rien contre lequel lutter, tout est à réconcilier. De mon côté, ces années à me chercher au travers un système qui n'était pas fait pour l'être sensible que j'étais m'ont seulement conduit à beaucoup de souffrance. Maintenant que la paix et la tranquillité sont là, avec en bonus à la clé tellement d'amour, la quête est terminée et il n'y a aucune raison de continuer de participer à ce jeu-là. Tenter d'obtenir des "j'aime", publier quotidiennement pour ne pas perdre un auditoire, mettre en ligne des vidéos qui me valent tout autant de commentaires positifs que d'affabulations de toutes sortes, n'est plus quelque chose qui nourrit cet espace libre qui est là, en moi et tout autour de moi.


Qui est là partout.


La vie est partout. Mais celle qui est sur les réseaux sociaux n'est pas vraiment celle à laquelle j'ai le goût de participer. Et si j'écris tout ceci, ce n'est pas pour condamner quoique ce soit ou ramener l'attention sur les actions qui ont été posés de fermer les pages Facebook, la chaîne YouTube et le podcast que je tenais. C'est surtout pour vous faire prendre conscience de ce que tout ceci peut nourrir chez vous. Comme chercheur de vérité ou quelqu'un qui est dans une quête de nature spirituelle ou existentielle, il faut être conscient que ces plateformes sont conçues pour entretenir ce système, cette façon de voir la vie. Alors, si vous aspirez à un état de conscience unifié, si vous cherchez la non-dualité, ce n'est pas là que vous la trouverez. Le but qui a toujours été poursuivi, que ce soit avec le podcast, le blog ou les vidéos a toujours été le même: Celui d'apporter un peu plus de conscience. Et c'est encore une fois l'exercice qui est poursuivi avec ce texte. Rien de plus. Ce monde est en redéfinition et c'est à chacun de nous de trouver notre façon de faire un peu plus pour que les choses changent un tout petit peu. Ne plus nourrir un système qui ne correspond plus à la façon que j'ai de voir la vie est une façon. Elle n'est pas parfaite mais c'est une tentative.


Je ne sais pas encore ce que je ferai de ce blog et de ce site. Je suis en réflexion de ce côté bien que je ne vois pas vraiment l'utilité de les maintenir au-delà de la période pour laquelle ils ont été payés. Dépenser de l'argent pour les maintenir est un questionnement que je devrai avoir dans un contexte où je tente de simplifier ma vie et de revenir à l'essentiel. J'ai pensé pendant un temps que de partager cette expérience pourrait en aider d'autres, mais le web est rempli d'enseignants et d'enseignements d'anciens maîtres. Je suis loin d'être la seule à avoir vécu un éveil de Kundalini et plusieurs autres personnes ont livré des témoignages au sujet de ces éveils sauvages. Des partages qui peuvent aider les gens qui en sentent le besoin. De toute façon, toutes ces notions d'éveil, de Kundalini et de réalisation spirituelle se sont aussi transformées au fil des ans et prennent maintenant une nouvelle dimension avec le temps qui passe. Si elles deviennent un peu vide de sens en ce qui me concerne, je suis également consciente qu'elles sont encore très importantes pour ceux qui cheminent et j'encourage tous les chercheurs à lire et se documenter auprès de sources fiables lorsque vient le temps d'aborder l'éveil de conscience. Beaucoup de gens enseignent et les traditions sont nombreuses et variées. Aussi, il est important de bien choisir vos sources et vos enseignants. J'ai écrit la vision que je porte à l'égard de tout ceci et peut-être que cet ouvrage verra le jour... un jour. Je ne sais pas. Mais ce n'est pas très important. Il y tant de façons de participer à la vie et celle-ci sait toujours bien nous guider lorsque vient le temps de nous mettre à contribution.


Alors, je vous laisse. Je vous laisse pour plonger encore plus profond dans la vie. Parce que la vie veut toujours nous amener plus loin. C'est le cadeau qu'elle nous fait. Elle nous ouvre les bras et ne demande qu'une chose: Qu'on s'abandonne à elle. Et c'est lorsqu'on le fait qu'on découvre tout le trésor qui sommeille en chacun de nous. Qu'on réalise à quel point il n'y a personne à être, rien à faire et nulle part où aller. Tout est dans l'instant, dans ce Soi, cette Source, ce Dieu, cette Conscience qui nous habite et habite en toute chose. C'est la vie. Et la vie est présente partout.


Même lorsque ça brasse, même lorsqu'il y a de la houle, la vie est plus présent que jamais. Demeurez avec vous quand c'est inconfortable, accueillez le bon comme le moins bon de la vie. Réconciliez-vous. Vous verrez tout l'amour qu'il y a derrière ces petits et grands raz-de-marée de la vie. Ce sont nos véritables enseignants.


Comme en ce moment. La vie nous sert une formidable leçon. Écoutons-là et répondons à cet appel à vivre différemment. Juste un tout petit peu.


Vivez! Sans trop vous poser de question. On se pose beaucoup trop de questions et cherchons continuellement à l'extérieur de nous une façon d'exister ou de vivre. Pourtant, c'est dans le silence et cet espace à l'intérieur de vous où tout est connu que les choses se passent. Que les réponses à vos questions viennent, que les grandes purifications se font et qu'un jour vous voyez toute la vie que vous êtes et à laquelle vous communiez. C'est là que la paix, l'infini et l'amour se trouvent. Pas sur le web, les médias ou les réseaux sociaux. Ils peuvent vous fournir quelques enseignements, quelques ressources. Vous distraire quelques minutes ou quelques heures. Vous permettre de socialiser en ces temps où nous sommes isolés. Mais ce n'est pas là que vous toucherez au coeur de l'être magnifique que vous êtes. Vous gagnerez plus à vous mettre en relation avec les autres, même à deux mètres de distance, qu'à passer votre temps à chercher une relation quelconque au travers le numérique.


Ces plateformes qui étaient là à l'origine pour créer des liens entre les gens au travers le monde sont maintenant des outils de promotion qui nourrissent cette loi de l'offre et de la demande au soutien de ce système. Ce n'est pas mauvais en soi. Mais il faut quand même être conscient de cet aspect promotionnel. Ou vous faites la promotion de quelque chose ou vous faites la promotion de vos idées et/ou de votre personne. On ne fait pas la promotion de l'amour ou de la conscience sur ces plateformes. L'amour et la Conscience sont, par nature. Ils n'ont pas besoin de tout ces subterfuges pour être diffusés ou vécus. Ils n'ont pas besoin d'être canalisés et la lumière n'a pas à être transmise. Elle est disponible et s'écoule naturellement chez qui la reconnaît et la porte en lui ou en elle.


Tout ceci est déjà en chacun de vous. C'est encore et toujours les personnes qui sont derrière qui sont à l'oeuvre et si je ne doute pas que ces personnes font tout ceci avec tout leur coeur et leur bonne foi, ils continuent de tirer des bénéfices de tout ceci et entretiennent ce jeu de l'offre et de la demande. La dualité continue d'être entretenue et il y a une gratuité qui n'est plus beaucoup présente derrière tout ceci. Pourtant, la paix, l'amour et la Conscience sont des aspects de nos vies qui sont tout à fait gratuits, une source inépuisable au coeur de chaque humain. Il en est de même pour l'entraide, l'écoute et l'ouverture aux autres. Il est normal que tout ceci soit entretenu lorsque nous cherchons. Nous cherchons et avons besoin de ressources. Et il est normal de vouloir se mettre au service des autres, c'est l'essence même de la vie que de vouloir aider son prochain. Aussi, je le répète, je n'en juge pas. J'invite simplement à la conscience de ces aspects, c'est tout. Et j'aimerais surtout que chaque humain de ce monde voit que tout ceci est déjà en eux. Mais cela ne fonctionne pas ainsi, j'en suis consciente.


Alors, poursuivez votre chemin en paix et ne retournez pas tout à l'envers en raison de ce texte. Soyez simplement vous-même et un peu plus conscients, tout simplement. Lorsque vous irez sur les réseaux sociaux, voyez ce que vous nourrissez pour les autres au lieu de le nourrir pour vous-même. C'est tout. Vous êtes tous et toutes magnifiques, des petits morceaux d'étoiles dans cette création magnifique qu'est l'univers que nous habitons. Voyez-le, soyez fiers de ce que vous êtes comme humain. Vous n'avez pas besoin d'être autre chose que cela.


Parce que vous êtes l'infini, l'amour et la paix. Rien de moins.


❤️❤️❤️


BrahmaShakti

© 2019 par BrahmaShakti. Créé avec Wix.com