© 2019 par BrahmaShakti. Créé avec Wix.com

La paix




Qu'est-ce que la paix? Comment abordons-nous ce concept et quelle place prend-t-il dans notre vie?


Il y a la paix mondiale bien sûr, mais ce n'est pas de cette paix-là dont je vous parle. Non, je vous parle de la paix pour nous, de la paix en nous.


La paix commence avec le silence. Sans véritable silence, il est impossible d'être en paix. De vivre des moments de paix, oui. Mais de l'être d'une façon véritable et permanente, non. Tant qu'il demeure des croyances, des opinions, des jugements, des limites intérieures par rapport aux autres, à la vie ou à nous-mêmes, ceux-ci reviendront toujours nous visiter pour mettre un voile entre nous et le reste. Mais quand tout ceci nous quitte et qu'il n'y a plus de voile, alors nous sommes en paix. En paix avec nous-même bien sûr. C'est la base. La base nécessaire pour pouvoir franchir un pas de plus.


Un pas de plus que nous n'avions peut-être pas envisagé lorsque nous avions commencé à rechercher cette paix dans notre vie. Ce pas qui nous permet de voir que la souffrance, les difficultés, les problèmes, les compulsions, les désirs, l'avidité, l'insatisfaction ou toutes ces choses qui rendent notre vie moins belle, ne viennent pas des autres ou des circonstances de la vie, mais de nous. Ce pas qui nous fait voir, qu'il n'y a pas d'autres, que tout est Soi et part de Soi. Tout vient de nous et procède de nous, y compris la vie. Nous sommes véritablement tout ce qui est. Nous sommes la Source de la paix elle-même.


La seule chose qui puisse véritablement troubler votre paix est ce que vous avez construit en vous au cours de toutes ces années. Libérez-vous de vos fictions et constructions mentales, faites la paix avec votre passé, faites la paix avec vous-même, une paix dans votre coeur, pas seulement une paix dans votre tête. Vous verrez alors que tout ceci n'existe plus ailleurs que dans votre tête. Le passé est révolu et le futur une hypothèse. Vous aurez à libérer des tensions et des émotions dans votre corps, oui. Les évènements difficiles de notre vie laissent des marques en nous, c'est vrai. Mais les plus grosses marques, ce sont dans votre tête qu'elles sont, dans ces souvenirs que vous gardez bien précieusement de tout votre passé. Il faut vous libérer de tout ceci, libérer votre coeur et votre corps pour pouvoir ensuite libérer votre mémoire. C'est ce qu'il faut faire si vous désirer aspirer à autre chose, si vous aspirez à véritablement vivre en paix.


C'est un gros programme, c'est vrai. Mais lorsque tout ceci est fait avec bienveillance, avec tout le respect que vous devez vous accorder dans ce processus, c'est possible et c'est même un très beau travail. C'est le travail le plus important que vous avez à faire dans votre vie, si vous avez le moindrement d'amour pour vous-même. Vous pouvez le faire seul, aller chercher de l'aide thérapeutique, aller chercher des outils de mieux-être ou des techniques pour vous aider à cheminer, peu importe. Faites ce qui est le meilleur pour vous, de la façon qui vous parle, mais faites-le. Vous vivrez non seulement en paix, mais aussi libre. Et tout ce travail que vous ferez, aidera aussi les gens autour de vous qui pourront bénéficier d'une meilleur version de vous-même. Une version libérée de ce que vous pensiez être. Parce que vous réaliserez aussi, que vous n'êtes rien de particulier, vous êtes véritablement tout ce qui est.


Alors, partez à la recherche du silence. Partout! Trouvez des moments de silence où vous pourrez être seul avec vous-même pour vous écouter. Pour aller à la rencontre du silence en vous. Le silence peut être franchement inconfortable au début et vous donner même des sensations de vertige lorsque vous prendrez contact avec votre vide. Oui, il y a un vide en vous, un vide que nous cherchons tous et toutes à combler de toutes sortes de façons par nos quêtes extérieures. Mais c'est un éternel recommencement. Il nous faut une voiture de plus, un voyage de plus, une retraite de plus, une bonne bouffe de plus, une autre bouteille de rouge, un(e) partenaire de plus, une relation sexuelle de plus, un nouveau boulot mieux payé, un nouveau patron qui nous verra enfin à notre juste valeur ou un enfant qui réalisera ce que nous nous n'avons pu réaliser. Parfois même, il nous faut de nouveaux conflits à entretenir, parce que nous n'avons pas connu véritablement autre chose de la vie et que nous pouvons même trouver un certain confort à entretenir les moins belles parties de nous. Bref, cela n'a pas de fin et n'a pour but que de nous éloigner de ce moment présent que nous ne voulons pas vivre. Peut-être parce que nous sommes dans un contexte de vie qui ne nous correspond plus ou ne voulons pas voir que nous nous sommes racontés des histoires par rapport à nous-même. Nous nous racontons tous et toutes des histoires par rapport à nous-même et c'est normal. Il n'y a pas à se juger ou à juger l'autre d'un état de faits qui fait partie de la normalité de la vie. Nous sommes invités à le voir et bien souvent, si nous ne le faisons pas, les circonstances de la vie nous mèneront à le voir. D'ici-là, nous nous accrochons à un passé dont nous sommes nostalgiques ou un futur, qui nous l'espérons comblera nos attentes. Mais, ce que nous ne voyons pas toujours, c'est que chaque fois que nos attentes ne sont pas comblées, nous allons aussi placer dans ce vide toutes sortes de pensées pour nous garder là-haut, dans ce tourbillons de pensées, bien loin de ce vide, en-bas, dans le reste de notre être.


Faire face à ce vide est confrontant pour ne pas dire épeurant. Mais il faut le faire pour laisser remonter à la surface tout ce qui se cache dans ce vide apparent. Parce que ce vide est plein. Il est plein de nos souffrances, nos blessures et nos émotions refoulées. Des choses qui se doivent d'être exprimées pour qu'il soit vu, dans une deuxième temps, que ce vide est également plein de vie! Nous sommes la vie. Et si vous vous donnez la chance d'aller à la rencontre de tout ceci, vous verrez à quel point ça grouille en vous, à quel point c'est plein de vie, plein de bruit et plein d'amour. Un amour qui ne demande qu'à s'offrir aux autres. Le seul véritable vide et le seul véritable silence, ce sont dans votre tête qu'ils sont. Et toute cette activité qu'il y a dans votre tête, n'est qu'une formidable illusion qui vous tient loin de la réalité de votre corps, de la réalité de la vie telle qu'elle est, en vous faisant entretenir une fiction de la vie. Une fiction qui est à l'image de toutes ces pensées limitantes qui vous habitent par rapport à vous-même, par rapport aux autres ou par rapport à la vie.


Vous êtes remplis de courage, n'en doutez pas un seul instant. Croyez en vous, armez-vous de ce courage et faites face à vous-même. Oui, vous aurez un peu peur au début de tout ce que vous réaliserez par rapport à vous et vous comprendrez le vrai sens du terme "humilité". Ça fait mal de faire face à ce que nous nous étions construit comme personnage et de constater l'illusion dans laquelle nous vivions. Ensuite vous aurez encore plus peur de voir toute cette force et cette lumière qui sont en vous et voudront collaborer à votre travail intérieur. Mais cette force et cette lumière, c'est vous. C'est vous dans toute votre vérité et votre beauté. N'ayez donc pas peur de vous dans votre noirceur comme dans votre lumière, parce que les deux sont à conjuguer et à réconcilier pour que vous puissiez enfin goûter à la paix, à la paix durable et permanente.


❤️


BrahmaShakti

293 vues