© 2019 par BrahmaShakti. Créé avec Wix.com

La grande illusion




« Māyā » ou la nature illusoire du monde... C’est le terme sanskrit utilisé dans la majorité des traditions orientales, du Bouddhisme à l’Hindouisme afin d’expliquer la nature de toute la manifestation. En Hindouisme et du côté de l’Advaïta Védanta c’est une réalité insaisissable. Mais il est intéressant de la regarder du côté du Bouddhisme Mahāyāna qui l’assimile au concept de la vacuité. En ce sens, tout relève du rêve, y compris l’état de Nirvana lui-même. En ce temps de crise, il est bon à « l’éveillé », au « travailleur de la lumière » et autres marcheurs sur le chemin spirituel qui s'identifient à ces terminologies, de se rappeler ces principes.


Vouloir aider c’est bien, c’est même très bien et mon idée n’est pas de refroidir les ardeurs ou les mouvements d’entraide. Loin de là. Mais il est bon de ramener les choses dans une juste perspective. La vie est un mouvement que nous ne pouvons comprendre et appréhender pleinement. Elle ne fonctionne pas en concepts moraux. Comme le disait si bien Nietzsche: « Il n’y a pas de phénomènes moraux mais une interprétation morale des phénomènes. »


Partant de ce principe, de voir dans cette pandémie un pas de plus dans cette fameuse ère du Verseau, ce mouvement planétaire de transformation de la Conscience, ce plan Divin ou autres dénominations colorées d’un phénomène naturel qu’on nomme « l'évolution », c’est « un peu beaucoup » personnaliser la chose. Une personnalisation qui nous attache à un rôle ou une mission que nous nous attribuons. J’ai même vu quelqu’un sur YouTube se réjouir de la situation... 🙄C’est d’une totale incohérence pour quelqu’un qui dit vivre sa vie à partir de la « Présence ». Ce n’est pas parce que la vidéo débutait par une beau message de compassion à l’égard des victimes, que cela compense pour le reste du discours. Un discours qui s’adressait vraisemblablement à la clientèle de cette personne et certainement pas à ces fameuses victimes qui auraient bondi sur leur siège à écouter l’ensemble de la vidéo. Une vidéo plutôt déconnectée de la réalité humaine actuelle.


En temps ordinaire je ne commente pas ce genre d'intervention ou ce que je m'apprête à décrire plus bas. Nous cheminons tous et toutes à notre façon et c'est quelque chose que je respecte profondément. Aussi, peu importe où nous en sommes dans la vie, partager fait partie de la nature humaine et la liberté d'expression est quelque chose de fondamental qui ne doit pas être entravé à mon sens. Mais lorsque j'ai vu ce manque de délicatesse, un manque caché habilement derrière le détachement d'une réalisation spirituelle au centre du gagne-pain de cette personne, le coeur a parlé et a voulu remettre les choses dans leur perspective. Dans ce processus, vous pouvez régler votre passé, vous pouvez même le liquider au grand complet dans la Conscience. Vous pouvez vivre de grands moments de Grâce, de la joie et vivre une grande paix intérieure, sur une base permanente ou passagère. Peu importe. L'état prédominant qui devrait guider nos actions c'est l'amour, pas le détachement. Cet amour est un état d'être qui nous rend solidaire de notre prochain. C'est l'amour de la vie et de toutes ses formes également. La vie est précieuse et il n'y a aucune raison de se réjouir de changements, qui bien qu'inévitables, entraîneront de la souffrance et des pertes humaines.


Aussi, ne m'en voulez pas si je vous parais un peu dure ou si vous sentez que je juge. Mais ce n'est pas le cas. Je constate comme toujours, et c'est la nécessité de recadrer les choses qui me fait prendre la plume, plutôt qu'une question de jugement ou une volonté de « faire la leçon » à qui que ce soit. Au final nous sommes tous et toutes responsables de nous-même et il n'y a pas de leçons à donner, juste des réflexions à soulever. Je suis consciente que les choses laisseront peut-être croire à autre chose mais je ne peux empêcher les gens de penser non plus.


L'amour emporte deux choses à mon sens: La liberté et la vérité. La partie qui se joue à l'heure actuelle doit être jouée jusqu'au bout. Le fait d'en comprendre les règles ne nous dispense pas de les embrasser. Embrasser tous les joueurs et la réalité dans laquelle nous vivons. Toute la vie vécue ici-bas. Le détachement s'applique en regard de nous-même, mais cela ne devrait pas être un mode de vie. Faire cela c'est continuer de se planquer dans la Conscience.


Je vois aussi des gens qui se regroupent pour aider, en diffusant des techniques de méditation, de respiration, d’ancrage et des vidéos de divers enseignements de Gurus, maîtres ou enseignants de tous genres. Des groupes qui servent encore et toujours les gens qui marchent sur ce chemin mais très peu ceux qui ont peur, sont anxieux ou envahis par d’autres états de conscience altérés qui peuvent survenir en plus grand nombre en temps de crise. La détresse psychologique, tous les états de détresse psychologique, sont des états de conscience altérés envahissants. Ce sont des « cancers de l’âme », des états qui vous bouffent de l’intérieur. Ce sont des états d’urgence pour l’esprit.


Savez-vous réellement ce qu’est un état d’urgence spirituelle?


Ces états que la société appelle la maladie mentale, mais qui ne sont que des manifestations de la Conscience comme les autres. Des manifestations passagères et transitoires, qui peuvent être génératrices de grands changements aussi, si nous avons la chance d'être bien accompagnés. Mais ce sont quand même des états qui prennent toute la place dans le mode de fonctionnement quotidien de l'individu qui les traverse. Le domaine de l'urgence et de l'émergence spirituelle est un champ d’expertise fort bien développé et documenté depuis quelques années du côté de nos voisins anglophones, mais très peu dans la francophonie qui appose encore tout un lot d'étiquettes sous forme de diagnostics et de plans de traitement.


Lorsque vous êtes envahis par la peur et l'anxiété, que vous faites une crise de panique ou que la dépression vous envahi au point de ne plus voir autre chose que la mort comme porte de sortie, la seule chose réellement concrète que vous pouvez faire pour aider, c’est de fournir un lieu d’accueil et d’écoute à la personne. Un lieu où elle peut exprimer ses sentiments sans être jugée et sans recevoir une foule de conseils alors qu’elle à peine à suivre le propre fil de ses pensées. C'est ce qui demeure le plus efficace, encore plus que n'importe quelle pilule, même si la médication est souvent aussi nécessaire pour palier au manque de sommeil ou vous sortir d'états qui peuvent vous déconnecter de la réalité quotidienne. Mais la médication demeure une solution temporaire. Alors, tout ceci pour dire que les techniques et les enseignements fournis sur ces groupes sont peut-être louables, mais ils ne seront pas d'une grande utilité pour qui est envahi par ces états. Ils peuvent faire comme la médication et apporter une solution temporaire. Mais au final, c'est le temps et l'intégration de tous nos états de Conscience, les bons comme les moins bons, qui nous permettent de nous transformer.


Cela nous donne surtout l’illusion que nous aidons. Mais je ne crois pas qu’au final ces personnes auront même seulement l’idée d’aller chercher des groupes de discussion sur Facebook qui font la promotion de la joie d'être ou de la sérénité. Ils chercheront plutôt des ressources pour de l'écoute en ligne ou du soutien thérapeutique. Je suis éteignoir, j’en suis consciente, mais pour avoir vécu une bonne partie de ma vie au travers ces différents états, je parle quand même avec un certain degré de connaissance. Cela pourra même leur paraître un peu condescendant de notre part que d'aborder leur état sous cet angle. Et la réaction de certaines personnes à nos publications enjoignant au calme, au discernement et à l'entraide n'est que le reflet de ce que je viens de décrire.


Il est surprenant de voir que des personnes ayant marché ce chemin, des personnes ayant connue les difficultés qui viennent avec un processus de transformation intérieur important, soient maintenant aussi loin de cette compréhension et cette vision lucide de ce qu'est la détresse psychologique. C'est l'illusion et il est bon de se rappeler que nous sommes toujours au piège de celle-ci, même les êtres qui se disent réalisés. La vision que ces individus finissent parfois à avoir d'eux-mêmes et l'attachement qu'ils peuvent développer face à leur état de réalisation continue parfois d'entretenir « Māyā ». Une illusion qui entretient notre nirvana, notre illusion d’avoir atteint un état « que ces pauvres gens n’ont pas atteints », une illusion qui maintient la séparation. La séparation de l’autre. Il y a nous qui cheminons et les autres qui ne cheminent pas. Ben oui! La vie est ainsi faite, certains s'intéressent à ces questions et d'autres non. Mais c'est très bien ainsi et il n'y a aucune obligation dans la vie à s'intéresser à tout ceci. La vie se chargera bien de nous conduire sur les chemins que nous avons à prendre et ce n'est pas à nous de nous attribuer un rôle dans l'évolution de la Conscience de l'autre.


La Conscience est à l’œuvre chez tous les êtres humains, qu'ils en soient conscients ou non. Ce sont ces événements qui feront cheminer les gens, pas nous. Ceux qui décideront de cheminer consciemment, iront naturellement vers ceux qui cheminent déjà et pas nécessairement au travers de retraites, séminaires ou conférences. C'est ainsi que les choses fonctionnent. Nous, nous ne faisons rien, nous sommes des fractions dans le jeu de l’Unité et l’évolution ne fonctionne pas à partir de nos désirs ou notre volonté personnelle, ni même de nos aspirations. Elle fonctionne à partir d’une vastitude que nous ne pouvons appréhender avec notre esprit et c’est pourquoi nous devons tout simplement nous ouvrir à tout ces événements qui changeront sans nul doute la face de notre monde. Rouler avec les coups et prendre la balle au rebond. C’est ainsi que nous continuerons d’évoluer et de cheminer vers une meilleure version de nous-même.


Personne n'est différent de l'autre dans cette aventure et ces événements sont là pour faire évoluer toute l'humanité, vous y compris... Ils sont là pour nous faire voir que nous sommes tous dans le même bateau et que ce n’est pas parce que nous ne paniquons pas à bord de ce Titanic qui commence à prendre l’eau, que nous sommes au-dessus de la situation. Que ce n'est pas parce que nous sommes sereins que nous ne vivront pas des situations qui nous mettrons à l'épreuve, nous aussi... Que ce n'est pas parce que nous sommes détachés, que nous n'auront pas à nous impliquer plus concrètement, en sortant de nos champs d'expertise respectifs. Les retraites, les séminaires et les conférences devront probablement tous être reportés voir annulés au cours des prochaines semaines. Que ferez-vous alors? Vous augmenterez vos activités sur le web? Comment agirez-vous lorsque vos salles seront vides? Si un cataclysme encore plus grand se produisait demain matin, est-ce que vous croyez vraiment que nos publications et groupes Facebook, nos livres, nos séminaires et nos retraites de développement personnel et/ou de cheminement spirituel auraient une grande utilité dans tout ceci?


J'aurais le goût de vous dire de sortir un peu de votre bulle spirituelle et de regarder la vie telle qu'elle est: Remplie de beauté, de magie oui mais aussi remplie de gens qui ont besoin de simplement un peu d'amour et d'écoute, loin de toutes ces foutaises spirituelles d'éveil... Bon, je vais trop loin et là c'est vraiment mon petit personnage qui parle trop fort en ce moment. Je l'assume. Mais comme tout ceci ne m’appartient pas, je m'arrêterai ici. Ce texte n'a pas pour but d'orienter ou de juger des actions de qui que ce soit. Nous sommes tous libres de faire ce que nous voulons. Il est là pour inviter à la réflexion, tout simplement.


Quoiqu'il en soit, je sais ce que je ferai de mon côté. Je serai avec mes frères et soeurs humains qui en ont besoin, peu importe la façon dont ils ont besoin. J’irai où l'on aura besoin et offrirai ce que je peux offrir, tout simplement. Que ce soit du temps, de l'écoute, du réconfort, ma force de travail ou mes ressources matérielles, cela n'a aucune importance. Et si on a pas besoin, ce sera très bien aussi et j'en profiterai pour rester bien tranquille à la maison afin de ne pas augmenter les risques de contagion. Je profiterai de ce temps en famille.


Parce que c’est aussi ça que la vie nous enseigne au travers ces évènements; ralentir, passer du temps avec les gens que nous aimons et revenir à l’essentiel de la vie. C’est bien de vouloir faire des méditations collectives, de nous regrouper pour travailler la lumière et toutes ces belles choses que je vois passer sur le web depuis quelques jours. Mais nous sommes encore dans le « faire ». Soyons donc dans « l’être » un peu. À mon sens c'est un peu la direction qu'on nous pointe également.


Un jour sur ce chemin on comprend qu’il n’y a nulle part où aller, ni rien de spécifique à faire, hormis aimer et offrir un peu de réconfort à son prochain. Se faire du bien les uns, les autres. À petite ou à grande échelle, cela n’a aucune importance. Il n’y a donc personne qui soit plus loin ou moins loin que l’autre. Même si je ne doute pas que les gens soient bien intentionnés, je tenais simplement à rappeler qu’il ne faut pas se bercer d’illusions et continuer à entretenir un regard séparateur d’avec son prochain ou se donner des missions. Les messages sont véhiculés par la Conscience au travers différentes formes. Parfois cette forme c'est nous, mais bien souvent les messages passent au travers des formes inattendues et surprenantes. La vie m'apprend cela un peu plus tous les jours... Regardez les beaux gestes de solidarité qui commencent à émerger en Italie. Des gens de tous les milieux qui chantent ensemble sur leurs balcons et tentent de se réconforter un peu les uns les autres. Des petites vidéos joyeuses, de beaux messages d'espoir et de solidarité. C'est ça aussi la Conscience. C'est surtout cela je crois...


Ces événements sont bouleversants pour plusieurs d'entre nous et l'isolement qui vient avec les mesures de prévention qui sont mises en place apporteront leur lot de difficultés pour certaines personnes. Que vous voyez tout ceci d'une perspective universelle, évolutive et nécessaire ne change rien à ce fait. Et, je suis désolée de le dire ainsi, mais ces personnes n'ont rien à faire que vous soyez éveillé, que vous ayez atteint la réalisation spirituelle ou je ne sais quel autre état de Conscience que vous considérez comme meilleur ou même simplement différent du leur. Cela ne leur apportera aucun réconfort non plus de savoir que vous vivez tout ceci avec détachement ou que vous pouvez leur montrer un chemin de transformation intérieure. Ces événements demandent seulement que nous nous relions les uns aux autres. Que nous soyons simplement pour l'autre un autre être humain qui comprend, qui écoute et qui aime un peu. Un humain qui est patient face à certains gestes un peu irréfléchis qui sont normaux lorsque les gens paniquent un peu.


Lorsque nous sommes en pleine forêt, une forêt peuplée d'ombres menaçantes, nous ne pouvons pas voir le phare qui se trouve sur la plage. Tout au plus nous verrons peut-être une lueur au travers les branches ou au ciel. Cette lueur est ce qui nous conduira les uns aux autres. Nous sommes tous et toutes un phare potentiel pour notre prochain. Alors, recevons-nous avec tous les égards qui nous reviennent; les égards qui se doivent d'être donnés à chaque être humain vivant sur cette planète.


❤️❤️❤️


BrahmaShakti

85 vues